RÉSERVER EN LIGNE
Français

Histoire

Un point historique
Bon nombre des premiers colons qui se sont établis dans les environs de North Hatley étaient des Loyalistes de l’Empire-Uni, en grande partie des fermiers, qui avaient quitté la Nouvelle-Angleterre après la Déclaration d’indépendance de 1776. Plusieurs belles fermes de cette époque existent d’ailleurs toujours dans le village.

Le Manoir Hovey porte le nom de l’un des plus illustres de ces colons, le colonel Ebenezer Hovey, à qui la Couronne britannique avait concédé en 1785 une vaste parcelle de terrain sur la rive du lac opposée à l’auberge. 
Le village de North Hatley doit toutefois sa richesse architecturale en grande partie à ses premiers vacanciers – aristocrates, industriels et propriétaires terriens – venus du Sud après la guerre de Sécession.  

Préférant aller plus au nord pour éviter la Nouvelle-Angleterre et important leur mode de vie confortable, leurs résidences comptaient souvent plus de quinze pièces.

En 1900, Henry Atkinson, propriétaire du réseau électrique d’Atlanta, fit construire « The Birches », vaste domaine avec écuries, étables, maison des serviteurs, golf. Son architecture, avec vastes vérandas et colonnes blanches, s’inspirait de celle de la maison de Georges Washington au mont Vernon en Virginie.

Les débuts du Manoir en tant qu’auberge
La famille Atkinson cessa de venir à North Hatley dans les années quarante et sa demeure changea plusieurs fois de mains avant d’être convertie, en 1950, en auberge de prestige par son nouveau propriétaire, Robert Brown, Montréalais frais diplômé de l’école hôtelière Cornell. Les aubergistes actuels, Kathryn et Stephen Stafford, lui ont acheté l’auberge en 1979. Toutes les améliorations apportées ont toujours été faites dans le souci de préserver le cachet et l’ambiance de cet endroit unique.

Aujourd’hui, les 37 chambres du Manoir sont réparties entre ce qui était autrefois la maison principale, celle des serviteurs, la glacière, la station de pompage et la résidence du concierge. Bon nombre d’antiquités y sont intégrées, comptant pour la plupart de l’époque par M. Atkinson lui-même. Plusieurs livres de la bibliothèque ont appartenu à sa famille. Le Tap Room qui abrita à un moment tout la collection de calèches de la famille Atkinson, possède un foyer de 10 000 briques. Un parmi les 26 foyers de toutes tailles présents dans le Manoir.

À la réception, sur une ancienne étagère, vous pouvez voir la célèbre horloge hantée qui a figuré comme curiosité à l’émission télévisée « Ripley’s Believe It or Not ». Cette horloge de style cathédrale ne fonctionne plus, mais elle se met parfois à carillonner mystérieusement à la mention de « Plumley Le Baron », un des pionniers de North Hatley qui, selon la légende, portait un manteau de chat sauvage en été. 

North Hatley et ses environs
En 1900, North Hatley comptait plus d’une douzaine d’hôtels et d’auberges, dont un établissement de 365 chambres construit en 1902, le « Glenn Villa », qui fut rasé par les flammes sept ans plus tard, en 1909. Au fil du temps, les Canadiens découvrirent North Hatley et vinrent s’y installer. Plusieurs de ces grands domaines changèrent de mains.

Néanmoins, il subsiste toujours une petite colonie d’Américains qui revient chaque année. En fait, bon nombre de villageois désignent toujours le côté ouest du village comme le côté américain. Depuis quelques années, un grand nombre de ces demeures ont été hivérisées, ce qui témoigne de l’attrait que suscite l’endroit en toutes saisons. Orienté au sud sur le lac Massawippi et protégé au nord et à l’ouest par des falaises, ce village idyllique jouit d’un micro-climat exceptionnel. On peut donc y voir des espèces de fleurs et d’oiseaux généralement observées plus au sud.

Aujourd’hui, North Hatley est l’un des endroits les plus pittoresques du Québec. Ce village champêtre est très recherché par les artistes, les écrivains, les amateurs de théâtre et les sportifs en tous genres. Les visiteurs aussi bien que les villageois contribuent largement à la prospérité des boutiques d’antiquités, des galeries d’arts, des auberges, du golf et du théâtre d’été. Le Manoir Hovey demeure la seule auberge sur le bord du lac. Un excellent pied-à-terre pour découvrir la région!